diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Prix littéraire

Egypte 51

Elyzad

EGYPTE51-INTERNE_80153c4acabbb1fed1361a9d522097a5.jpg
« Vous voyez, j’ai l’impression de ne pas connaître cette Égypte en résistance dont vous parle votre ami Abd el Hay. De me tenir en face d’elle en habit de princesse égarée dans son propre pays, entre deux mondes, comme dans le bal masqué de l’autre soir. Alors racontez-moi », écrit Mia dans une des lettres qu’elle adresse à Stéphane.

1951. Stéphane est tombé amoureux de la fantasque et fragile Mia lors d’un séjour au Caire. Depuis Ismaïlia, petite ville au bord du Canal de Suez où il exerce en qualité de médecin, il courtise la jeune fille. Tous deux, imprégnés de culture française et protégés par le cocon de leurs familles syro-libanaises aisées et raffinées, peinent à comprendre cette grande Égypte où se côtoye aussi tant de misère. Ils se sentent un peu en dehors. Ils s’interrogent sur leur décalage, tandis qu’au-delà des différences, des liens forts se nouent, avec Abd el Hay le confrère égyptien médecin, avec Léa qui enseigne au Lycée de l’Union juive, avec le mystérieux Ramo qui a fait chavirer le coeur de Mia... Mais les conflits grondent déjà. En 1956, la nationalisation du Canal jette les personnages dans la tourmente. Vers où les vents puissants de l’exil les mèneront-ils ? Libéria, France, Liban... autant de tentatives pour recréer des fragments de bonheur, malgré les séparations et la guerre...
 

©2010-2020 Azimut - Créateur de solutions numérique
Mentions légales