diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Quel avenir pour Les Lorientales?

Le 04/06/2018 12:05:53 | 0 commentaire(s)
Mohamed Abozekry au dernier concert des Lorientales le 2 juin 2018
Mohamed Abozekry au dernier concert des Lorientales le 2 juin 2018

Lassaad Metoui, Mohamed Idali, Amazigh Kateb, Trio Khoury, Aïcha Redouane, Habib Yammine, Sophia Charaï, Egyptian Project, Yildiz, Susheela Raman, Nizar Rohana Trio, Stromb, Alif, Alasarah and the Nubatones, Oum, Ezza, Mohamed Abozekry, Canesi et Rahmani, Ahmed Kalouaz, Chahdortt Djavann, Kaoutar Harchi, Ahmed Djebbar, Mehmet Basutçu, Sabine Salhab, Agnès Devictor.
Ce sont les artistes musiciens, chanteurs, calligraphes, écrivains, conférenciers qui ont été invités aux Lorientales depuis 2010.
Des plateaux de grande qualité.
Même si financièrement les budgets sont équilibrés chaque année, organiser un événement pour trop peu de spectateurs et sans soutiens suffisamment appuyés qui nous permettraient de monter d'une marche, même toute petite, c'est finalement décourageant.
La conviction s'effrite chaque jour un peu plus et me confirme dans mon questionnement, continuer à organiser du spectacle vivant d'une exceptionnelle qualité, pour quoi? Pour qui?
La note positive tout de même, la très grande satisfaction après chaque concert d'échanger avec les spectateurs à la mine réjouie et à qui j'ai pu faire découvrir ces artistes, ces sonorités nouvelles pour la plupart d'entre eux.
Très bon et très beau dernier concert ce 2 juin, merci à Mohamed Abozekry, Wassim Halal et le groupe Karkadé
C'est peut-être une mauvaise réaction « à chaud » mais, sauf soutien appuyé et pérenne, une salle disponible, il n'y aura pas de concert en 2019. Nous en discuterons lors de l’assemblée générale fin 2018.
La bouffée d'oxygène? Le prix littéraire. Il est entré dans un cercle vertueux dès la 1ère année, il perdurera.

Merci à toutes et à tous qui ont oeuvré pour que ces Lorientales aient pu naître et vivre intensément jusqu'à aujourd'hui. Je leur souhaite longue vie et prospérité, peut-être sous une autre forme.


Omar Taleb


Réagissez...


Votre nom :
Votre e-mail :
Votre email ne sera visible que par les gestionnaires du site

Votre commentaire :