diminuer la taille du texte augmenter la taille du texte

Prix littéraire

Cinquante grammes de paradis Imane Humaydane

Gallimard

50_grammes.jpg

 

Revenue à Beyrouth en 1994, Maya découvre, au cours du tournage d’un documentaire sur la reconstruction du centre-ville, une sacoche abandonnée dans un immeuble en ruine. À l’intérieur, parmi des photos et documents d’avant la guerre civile, le journal posthume d’une certaine Noura, journaliste syrienne en exil, et les lettres d’Istanbul de son amant Kamal. Dès lors, elle se sent investie d’un devoir impérieux : reconstituer l’histoire tragique de ce couple. Son enquête va exhumer de lourds secrets, grâce à Sabah, l’amie de la disparue, mais surtout faire basculer le fragile équilibre de la vie de Maya.
Avec cette fresque vibrante, Imane Humaydane révèle l’intrication des oppressions patriarcales, confessionnelles et politiques dans ce Moyen-Orient de la fin du XXe siècle. Un puissant désir d'émancipation féminine s’y déploie envers et contre toutes les formes de barbarie.